Isolation des murs : un moyen idéal pour garantir un confort thermique optimal dans la maison

249

L’isolation est un aspect crucial vu qu’elle contribue non seulement au confort thermique de l’intérieur mais aussi à la performance énergétique globale de la maison. Grâce à ces travaux, vous pouvez éviter jusqu’à 30% de déperdition de chaleur. Pour isoler les murs, plusieurs méthodes peuvent être adoptées dont l’isolation des murs par l’intérieur, l’isolation des murs par l’extérieur et l’isolation répartie. Découvrez les avantages et le principe de chacune de ces techniques.

L’isolation des murs par l’intérieur

Pour prévenir la déperdition de chaleur, l’isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l’isolation de la toiture. Pour obtenir des recommandations précises sur la performance énergétique de votre maison et les meilleures pratiques en matière d’isolation des murs, il est conseillé de voir les conseils sur le DPE et l’isolation des murs de ce site

A lire également : Qu’est-ce qui se cache dans l’expression 15/21 en plomberie ?

En fait, l’isolation des murs par l’intérieur (ITI) est la technique la plus adoptée étant donné 60% des logements collectifs résidentiels l’adoptent selon les sites spécialisés dans l’isolation.  L’ITI consiste à installer un isolant directement sur les murs. En plus de garantir confort et performances thermiques, cette méthode contribue aussi à l’amélioration de l’esthétique intérieure du bâti. Trois techniques peuvent être utilisées pour ce type de travaux, dont : 

  • L’isolation en panneaux rigides
  • L’isolation par insufflation
  • L’isolation par doublage

L’isolation des murs par l’extérieur

L’isolation des murs par l’extérieur (ITE), appelée aussi isolation des façades, vise à renforcer l’isolation de toute l’enveloppe extérieure du bâtiment. Cela consiste à poser des panneaux isolants pour constituer une enveloppe thermique. Ces premiers sont le plus souvent en polyuréthane ou en polystyrène expansé. En plus de favoriser les performances thermiques de l’intérieur, l’ITE améliore aussi l’esthétique des façades. 

A lire également : 5 bonnes raisons de choisir un garde-corps en verre pour votre escalier extérieur

Pour isoler les murs par l’extérieur, deux méthodes peuvent être adoptées dont l’isolation sous bardage et l’isolation sous enduit. Cette première vise à fixer des panneaux d’isolant sur les murs extérieurs, qui sont ensuite recouverts d’un parement comme la pierre, le bois et le PVC. Quant à l’autre, cela consiste à appliquer un enduit isolant directement sur les murs extérieurs. Celui-ci peut être ensuite recouvert d’un parement ou d’une finition décorative. 

L’isolation répartie des murs  

L’isolation répartie est une troisième solution dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique d’une maison. Elle convient à un projet de construction neuve mais elle peut aussi être utilisée lors des travaux d’agrandissement ou de surélévation sur une construction existante. L’ITR consiste à intégrer de l’isolant dans le matériau de construction. Cette méthode peut remédier aux défauts d’isolation classique, qu’il s’agisse de ponts thermiques ou d’une mauvaise étanchéité à l’air. 

Cette méthode utilise surtout des matériaux de construction à hautes performances thermiques. C’est l’air emprisonné à l’intérieur du matériau qui lui confère une propriété isolante. Parmi les matériaux les plus utilisés dans ce contexte, il y a la brique de terre cuite alvéolaire, les blocs de béton léger et le béton cellulaire. Dans le cas des maisons à ossature bois, les matériaux d’origine naturelle sont privilégiés dont le béton de chanvre ou botte de paille, le bloc moulé de chanvre et de chaux.