Comment poser des lambourdes sur des solives ?

3

Conseils avant de construire votre terrasse

  • L’aménagement d’une terrasse en bois est soumis à réglementation. Toutefois, il n’y a aucune restriction administrative si le niveau du pont est inférieur ou égal à 60 cm par rapport au terrain. Une simple déclaration de travail doit être déposée si le niveau de la terrasse se trouve à plus de 60 cm du niveau du sol. En fait, si la surface de la future terrasse est inférieure ou égale à 20 m2 (surface brute). D’autre part, dont le niveau est supérieur à 60 cm du niveau du sol et la surface de la future terrasse est supérieure à 20 m2 (surface brute). Il sera donc nécessaire de demander une autorisation de planification. Compte tenu des nombreuses exigences en matière d’urbanisme en fonction de l’emplacement de votre maison, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre hôtel de ville. Vous connaîtrez donc les règles pour construire sa terrasse.
  • Entreposage du bois : Il est recommandé de conserver les lames dans un endroit sec, à l’intérieur sous un abri bien ventilé ou extérieur sous bâche. Si les feuilles de bois ne sont pas utilisées immédiatement, il est nécessaire de bien les faire circuler et de donner des lattes dans chaque rangée tous les 50 à 60 cm. Attention : L’exposition directe au soleil est interdite !
  • Pensez à vous équiper d’équipements pour faciliter l’installation et gagner du temps ! Un pistolet à clous pneumatique ou à gaz sera votre allié pour une réalisation soignée de votre terrasse.

Préparation des terres

  • Sol dur : La dalle de béton (350kg/m3) doit être renforcée à l’aide d’un treillis soudé d’une épaisseur minimale de 12 cm et posée sur du sable de 5 à 10 cm. En plus d’un géotextile anti-lifting capillaires évitent ainsi la propagation des mauvaises herbes. Une petite pente d’environ 1 à 2 cm/m permettra un débit d’eau plus rapide.
  • sol plat et stable : doit être drainé de sable ou de gravier de 5 à 10 cm et recouvert de géotextile. Une petite pente d’environ 1 à 2 cm/m permettra un débit d’eau plus rapide.

A lire également : Comment niveler un terrain à la main ?

Réalisation du cadre

Le cadreterrasse est la structure qui supporte les bractées, cette structure est composée d’une solitude et d’un lambris. En fait, cette étape est cruciale pour construire une terrasse en bois. Le solivage fournit la structure principale et la stratification est l’interface entre les poutres et les bractées également appelées «   ».

  • A découvrir également : Quel type de piscine hors sol choisir ?

    Le solivage est constitué de bois de section rectangulaire, les poutres sont disposées dans le sens de la hauteur de la section de sorte que le plus petit côté de section soit horizontal et repose sur les supports. Ainsi, les pailles ont un rôle structurel, un support mécanique et une fixation sur la terrasse. Pour assurer une stabilité maximale dans votre structure, il est conseillé d’utiliser un pistolet à clous pneumatique ou à gaz pour fixer les poutres entre elles. Simplifiez la tâche et gagnez du temps pour construire votre terrasse en adoptant des pistolets à ongles professionnels. Étant donné que le cadre périphérique se compose de pailles de terre, et que si les pales de pneus sont posées directement sur les pailles. Par conséquent, il est important de protéger ce dernier avec une bande d’asphalte avec cadre en polyester. Retrouvez notre assortiment de bandes d’étanchéité autocollantes pour embellissements en bois.

Attention : Il empêche les poutres de rester en contact avec l’eau stagnante pendant la mise en œuvre.

  • Laminage : les lambourdes sont des bois de sections réduites par rapport aux pailles, posé périodiquement, perpendiculairement aux pailles articulaires. Le cadre périphérique est constitué de coupe-terre. Important : L’essence des lattes utilisées doit être au moins de la même densité et de la même durabilité que pour les lattes de bois utilisées. (par exemple : l’épinette traitée ou non traitée doit être interdite non seulement en raison de sa faible densité, mais aussi en raison de sa faible durée de conservation) .Généralement, la fixation d’un arbre plus dur sur un arbre plus tendre doit être interdite. Par conséquent, un écart approprié doit être observé entre les supports lors du réglage. En particulier en fonction des espèces d’arbres, des dimensions des lames à placer et du type de structure. (Exemple : pour une lame en bois exotique de 21 × 140 mm, la distance entre les accolades sera de 51 cm maximum).

Les lambourds doivent être scellés, cloués, fixés au support pour éviter une déformation prématurée due à un affaissement.

  1. Sur sol dur : Les lambors doivent être fixés dans la plaque avec des supports métalliques ou des chevilles à battre. La fixation par étanchéité du béton est interdite afin de ne pas générer de captage localisé de l’eau.
  2. Sur un sol plat et stable : les lambors peuvent être posés de deux manières différentes sur une couche de sable ou de gravier : — Ils doivent d’abord être soulevés avec des bourgeons de mortier (type parpatinage) ou du PVC posé sur un géotextile. L’intervalle entre les goujons dépend de l’épaisseur de la terrasse, il varie entre 50 cm (épaisseur des lames entre 19 et 23 mm) et 60 cm (épaisseur des lames). entre 24 et 32 mm) — Il doit donc être placé directement sur le géotextile

Dans tous les cas, vérifiez que l’eau de pluie peut s’écouler sous la structure grâce aux coussinets, ainsi qu’aux niveaux et à la hauteur. Nous recommandons également de protéger les lamours avec une bande d’asphalte avec cadre en polyester.

Pose et fixation des lames

  • L’humidité : est un élément important à surveiller lors de la pose des lames. Pour assurer la durabilité et la stabilité de la structure de la terrasse, le niveau d’humidité des ailes doit être contrôlé. Par conséquent, avant leur mise en œuvre grâce à un humidimètre, ce taux ne doit pas dépasser 18%. Ainsi, la faible humidité du bois garantira un équilibre entre l’environnement environnant et le séchage. Ce qui ne générera pas de haute tension, de sources de fissures et de déformations.
  • Commencez par poser la première feuille à une extrémité, en laissant un trou d’au moins 10 mm d’une autre. bâtiments existants (types : murs, murs…)
  • Stabilité : Pour maintenir une excellente stabilité des lames, il est important d’assurer une bonne ventilation avec au moins 10 cm entre le sol et les agneaux. Assurez-vous qu’il y a une bande de protection entre la base et les feuilles du couvercle.
  • La série de saisons entraînant des changements d’humidité entraîne un gonflement et un rétrécissement de l’arbre.
  • Il est donc nécessaire de garantir une distance suffisante entre les lames pendant la mise en œuvre. La distance doit être comprise entre 3 et 12 mm , tout dépend de la pose de l’essence de l’arbre, de son humidité et des conditions climatiques. Simplifiez la tâche en achetant une boîte d’épandeurs.
  • Il est généralement conseillé de donner une distance de 5 mm entre deux lames et entre deux lames. Fraises. En cas de vissage direct dans la sous-base à travers les lames, il est recommandé d’utiliser quelques vis. Pour le bois franc, assurez-vous de pré-percer feuilles de couverture. Pour l’achat d’une boîte de 500 vis, nous vous proposons la forêt et la pointe
  • En cas de bois problématique, il est toujours recommandé d’effectuer un premier perçage des lames. Il s’agit notamment du bois dur et du bois tropical, mais aussi les conifères ont tendance à se déchirer facilement, comme le pin de l’Oregon. Le perçage préliminaire empêche les feuilles de terrasse d’éclater. Consultez notre table pour sélectionner rapidement la vis de décoration qui correspond à l’essence de vos feuilles ornementales.
  • Pour éviter de grincer vos lames sur les lambourdes, l’installation d’une bande de protection en liège permet une isolation phonique. Plus d’inconvénients lorsque vous marchez sur une terrasse en bois
  • Pour une finition Parfait pour votre terrasse extérieure en bois et une apparence de surface régulière, équipez-vous d’un porte-embout de pneus spéciaux à vis d’arrêt de profondeur. Le réglage progressif des butées de profondeur permet de déterminer facilement la profondeur de dépression souhaitée lors du vissage.
  • Enfin, construire sa terrasse en bois avec facilité et rapidité. Adopter cet assortiment de cales fentes pour un montage plus facile.
Attention : Bien que les vis à pneus aient un angle de pliage, les bois durs situés directement l’un sur l’autre servent de modules de cisaillement. Ensuite, lorsque vous bouclez ou contractez l’arbre, vous devez couper les vis. (Largeur par demi-pension = décalage de 3,5 mm = cela correspond approximativement au diamètre intérieur d’une vis filetée de 5 mm à utiliser au moins pour le bois tropical)

L’installation de lattes d’espacement favorise la liberté de mouvement entre la lame de protection et la partie inférieure.

Calcul du nombre de vis requises pour M2 pour construire sa terrasse :

Notre sélection :

Clous à gaz MAX GS690CH

C’est le pistolet à gaz à courroie le plus fiable

Le pistolet à points 34° de sa catégorie ! Pratique, compact, la pente du chargeur permet d’accéder à les endroits les plus difficiles d’accès.

Cette cloueuse MAX GS690CH utilise une couture de bande de 34° de 45 à 90 mm de longueur, ce qui lui permet de couvrir un large éventail d’applications dans la construction en bois. Résilience, confort d’utilisation et efficacité, il fait le plaisir des professionnels de la construction à la recherche d’autonomie, sans tuyau ni compresseur ! Construire sa terrasse avec ce pistolet à ongles sera un jeu d’enfant.

Avantages :

  • Réglage de la profondeur avec roues
  • Boutique à l’avant et ouverte pour un rayer facile
  • Sécurité des griffes
  • Anti-Shot sous vide
  • indicateur de charge
  • Crochet de ceinture réversible.
  • Autonomie de la batterie : jusqu’à 4500 clous