Où placer les orchidées ?

2

Parce que nous avons tous des orchidées à la maison avec seulement des feuilles, mais nous n’osons pas les jeter parce qu’elles sont souvent le fruit d’un cadeau ou d’un favori, et parce que nous espérons les voir fleurir à nouveau. Eh bien, il est bientôt temps de les mettre dehors et de les oublier (ou presque) jusqu’aux premières gelées.

Pourquoi punir ceux qui sont dans le jardin ? Eh bien, parce que c’est l’une des meilleures solutions pour les faire prospérer à nouveau. Les conseils qui suivront m’ont été donnés par mon fleuriste ; j’ai acheté de nombreux livres sur les orchidées, mais c’était le conseil d’un professionnel qui était le meilleur.

A découvrir également : Comment faire pousser du cassis ?

Première étape

Donc, pour bien prendre soin de vos orchidées Phalaenopsis, voici quelques conseils de base : vous avez acheté votre orchidée ou vous avez été offerte, ne l’arrosez pas (au moins une semaine), car elle a juste subit un stress… et l’arrosage ultérieur doit être effectué avec de l’eau de pluie, l’eau du robinet est remplie d’un calcaire qui « étouffe » les racines, comme pour l’eau déminéralisée ou « ramollie », elle est dépourvue de nutriments. La fréquence d’arrosage est tellement d’environ tous les 15 jours, et il vaut mieux oublier d’arroser votre plante au lieu de l’inonder…

Deuxième étape

Puis vient le moment où la dernière fleur tombera, puis comptez 3 « yeux » en partant du pied et coupés en biais, d’environ 5 millimètres, au niveau du troisième œil, parfois une tige de fleur se forme sur la coupe ; puis, ne plus arroser votre orchidée en au moins 15 jours. Si la tige de la fleur est sèche, vous pouvez la couper au niveau du pied.

A lire en complément : Comment blanchir le bois d'un meuble ?

Pour amener l’orchidée avec un peu d’humidité nécessaire, vous pouvez placer des boules agiles au fond de sa cache, ou dans un bol où vous mettrez votre cache de pot (moins esthétiquement) ; vous pouvez aussi « brouillard » les racines et le dessous des feuilles (jamais le haut), les orchidées aiment aussi être trop nombreuses.

Troisième étape

Après tous ces traitements, il faudra, fin mai début juin (la température nocturne ne doit pas descendre en dessous de 12°, mot fleuriste 🙂), mettre vos orchidées dans le jardin et les oublier. En été, il faudra toujours s’assurer que le substrat ne sèche pas s’il est trop sec et que les plantes soient à l’extérieur comme chez elles : dans une pièce lumineuse, mais à l’abri de la lumière directe du soleil, ce qui brûlerait irréversible les feuilles (taches noires). Il faudra également s’assurer qu’aucun ravageurs ne soit heureux, que les larves et les escargots adorent les feuilles de la plante.

Il faudra attendre jusqu’à fin septembre début octobre pour les rendre, car les orchidées ont besoin d’un choc thermique pour réformer une tige florale.

Chaque année, je m’adonne à ce petit rituel, et chaque année mes orchidées fleurissent, mes tiges de fleurs et de nouvelles feuilles commencent même à apparaître en septembre.

L’orchidée est enfin une plante assez simple à entretenir et compte tenu de son prix qui a été bien démocratisé, on peut se faire plaisir et réussir dans de nombreuses fleurs. Tant qu’il y a des feuilles et de belles racines (faites attention au choix des orchidées dans les jardineries, il faut toujours regarder de manière transparente l’état des racines, qui doivent être bien vertes et en grand nombre), il y a de la vie, donc espérer de futures fleurs magnifiques.

Une fois que votre orchidée a fleuri, éloignez-la d’une fenêtre qui s’ouvre en hiver. ou par un courant d’air, il endommagerait les boutons qui se flétrissent et tombent.

Tous ces conseils s’appliquent à Phalaenopsis, je n’ai jamais réussi à garder les autres espèces dont l’entretien soigné est réservé, à mon avis, aux plus passionnés ; j’ai essayé, après de nombreuses lectures, d’autres espèces, mais les conditions « atmosphériques » de ma maison et mon manque d’attention ne m’ont jamais permis de garder « Venus hoof » ou « Cimbidiums », les plus rencontrés dans les jardineries.

J’espère que vous avez trouvé des informations utiles dans mes modestes explications, n’hésitez pas à me donner vos conseils, j’adore mes orchidées, et je suis toujours heureux d’apprendre de nouvelles astuces pour toujours mieux prendre soin d’elles (et je m’en tiens parce que mon proche les trouve moches et peu attrayantes) sans fleurs, mais je résiste, c’est un défi personnel auquel j’adore affronter chaque année).

Une petite photo de la mienne en attendant la température nocturne idéale 🙂

Ils ne sont plus tous beaux, mais ils ont encore 5 ans minimum…

Leur environnement futur au début de l’été :