Quels sont les radiateurs les plus économiques en énergie ?

110

Une grande partie du budget d’un foyer est destiné à l’électricité. C’est surtout le chauffage qui figure en tête de liste des systèmes qui consomment le plus d’énergie.

En effet, sa part peut atteindre les 50 à 70% des dépenses énergétiques surtout pendant la saison froide. C’est pour cela qu’il est indispensable de choisir un radiateur qui consomme le moins d’énergie tout en étant performant.

Lire également : Salle de bain : quels equipements choisir pour un effet moderne et deco ?

Par ailleurs, il existe plusieurs critères qu’il faut considérer pour déterminer les radiateurs les plus économiques en énergie.

Le panneau rayonnant

Le panneau rayonnant fait partie des radiateurs les plus économiques sur le marché. Cela s’explique par son fonctionnement qui consiste à combiner deux actions à savoir la convection et le rayonnement électromagnétique par infrarouge.

A lire aussi : Comment s’équiper avec des meubles de qualité

Grâce à une plaque en carbone ou en alliage métallique chauffée, la chaleur est transmise uniformément dans tout le volume de la pièce. Le chauffage se fait par l’intermédiaire d’un réseau de résistances électriques.

La diffusion des rayons infrarouges par la plaque se fait sur une grande distance. Cela va contribuer à l’homogénéisation de la chaleur dans toute la pièce. C’est d’ailleurs pour cela que le panneau rayonnant ne consomme pas beaucoup d’énergie.

A côté de cela, la puissance du panneau rayonnant va être déterminée en fonction de la superficie de la pièce. Le niveau d’isolation va également être déterminant.

En effet, la quantité d’énergie nécessaire va se reposer sur l’importance de la déperdition de chaleur. Généralement, la puissance d’un panneau rayonnant est retenue à 100 W par m2.

En outre, il existe des modèles de panneau rayonnant qui sont plus performants et plus économiques grâce à l’intégration d’une régulation numérique.

En réalité, il s’agit d’un mécanisme qui est composé d’éléments chauffants en aluminium permettant la diffusion sur une plus grande superficie.

Les plages horaires de fonctionnement du panneau rayonnant peuvent également être contrôlées par ce système. Ce système de régulation est communément appelé domotique. L’avantage, c’est que le radiateur peut être commandé à distance.

L’économie réalisée avec ce type de panneau rayonnant peut aller jusqu’à 50% par rapport au système de chauffage traditionnel. Prenons l’exemple d’une pièce qui a une surface de 20 m2.

Le bénéfice sera estimé à 0,53 euros par jour. Ce qui représente une somme considérable en s’accumulant.

Pour avoir le prix d’un radiateur rayonnant, il faut considérer la puissance, le design ainsi que les options de régulation et de programmation. Prenons l’exemple d’un modèle de puissance 1 000 W. La surface de chauffe est de 10 à 14 m2.

Doté d’une option de programmation, il va coûter en moyenne 200 euros.

Le radiateur électrique à inertie

Le radiateur électrique à inertie est celui qui est réputé pour être le radiateur électrique et économique le plus profitable sur le marché.

En effet, il s’agit d’un chauffage électrique qui ne nécessite pas un grand investissement de départ en plus d’être performant en termes de consommation énergétique.

Ce sont surtout ses principes de fonctionnement qui consistent à utiliser l’effet joule,  l’accumulation de la chaleur ainsi que le rayonnement qui lui permet d’avoir du succès. Ainsi, en traversant la résistance, le courant électrique va produire de la chaleur. C’est l’effet joule.

Puis, l’énergie calorifique qui est emmagasinée et stockée dans le cœur de chauffe pourra être diffusée même quand le radiateur n’est pas branché à l’électricité. Ce qui va accentuer la réalisation de l’économie. Il s’agit du principe de l’inertie.

Par la suite, la chaleur sera diffusée par rayonnement. De cette façon, la pièce va bénéficier d’un confort thermique agréable et homogène.

En outre, il existe deux types de radiateurs électriques à inertie à savoir les radiateurs à inertie fluide et les radiateurs à inertie sèche.

  • Radiateurs à inertie fluide

Le cœur de chauffe de ce type de radiateur est composé d’un liquide caloporteur minéral ou végétal. La chaleur va ainsi être emmagasinée dans de l’huile ou de l’eau glycolée.

La diffusion progressive de la chaleur va se faire après qu’elle ait traversée tout l’appareil. Toutefois, son pouvoir d’accumulation est limité. Son prix est compris entre 300 et 1 200 euros.

  • Radiateurs à inertie sèche

Avec un cœur de chauffe en matériau métallique comme l’aluminium ou la fonte, ce modèle est le plus économique en termes d’énergie.

De plus, sa capacité à accumuler la chaleur est meilleure surtout si le cœur de chauffe est en faïence. D’autres sont sous forme de matériau réfractaire en pierre, en brique ou en céramique. Ce modèle coûte entre 150 et 500 euros.

Comme le panneau rayonnant, les radiateurs à inertie peuvent être accessoirisés avec des programmateurs pour être davantage économiques.

Le radiateur électrique à double corps de chauffe

Notons que le cœur de chauffe est l’élément principal qui produit de la chaleur. Cependant, le temps d’emmagasinage et de transmission de la chaleur peut être parfois plus lent. C’est pour cela que le corps de chauffe a été intégré au système. 

Ainsi, il va recouvrir le cœur de chauffe dans le but de transmettre rapidement la chaleur qui est y est accumulée. Placé dans le radiateur électrique à inertie, la chaleur va être transmise par rayonnement.

Par contre, la transmission de la chaleur des résistances va se faire à partir d’un panneau métallique ou en carbone pour les panneaux rayonnants.

Puis, la performance d’un convecteur peut aussi être améliorée en plaçant la résistance chauffante directement dans un corps métallique. L’air sera alors réchauffé par l’effet joule.

L’avantage de ce type de radiateur, c’est qu’il est capable de restituer la chaleur en étant éteint. Ce qui fait qu’il fait partie des radiateurs les plus économiques en énergie.

Le prix d’un radiateur électrique à double corps de chauffe va dépendre du nombre d’options qu’il propose. Sa capacité d’inertie ainsi que la taille et la puissance de l’émetteur vont également être considéré. A titre indicatif, son coût peut aller de 100 à 1 000 euros.