Comment faire un ragréage sur un plancher bois ?

1145

Le milieu bancaire et économique est principalement marqué par les activités de transfert d’argent. Les fonds peuvent répondre à plusieurs besoins. Remarquons que les transferts bancaires se font pour la plupart du temps entre deux personnes appartenant à une même banque. Sur ce, quelle est la procédure à suivre pour ajouter un bénéficiaire Crédit Agricole pour un virement bancaire ? Faites une lecture calme et pointue pour en savoir plus sur cette interrogation.

Explication des étapes à suivre pour ajouter un bénéficiaire Crédit Agricole pour un virement bancaire

La domiciliation des comptes est un aspect très important à considérer en ce qui concerne les virements bancaires. Pour réaliser un virement, il faut que le compte du bénéficiaire soit présent au sein de la même banque que celui de l’envoyeur. Sans le respect de cette condition, l’envoi ou le virement serait impossible.

Lire également : Optimisez l'organisation de votre espace de vie avec ces astuces pratiques

En effet, il est facile de faire un virement de fonds entre personnes de la même banque.  Pour ce faire, il suffit juste d’ajouter le compte du bénéficiaire pour un virement.

Pour ajouter un bénéficiaire au Crédit Agricole, il faut suivre les étapes suivantes. En premier lieu, rendez-vous sur le site internet en ligne de la banque Crédit Agricole. Dans le cas échéant, utiliser l’application web de la banque pour exécuter l’opération d’ajout du compte bénéficiaire. Entrez ensuite vos identifiants de connexions pour avoir un accès à votre espace personnel.

A voir aussi : Les dernières avancées technologiques pour une maison connectée et intelligente

Dirigez-vous dans la rubrique « Espace Client » et faites le choix du compte de celui qui sera le débiteur. Faites la demande pour ajouter un compte bénéficiaire.  Vous recevrez dans les minutes suivantes une demande de confirmation par SMS. Confirmez cette demande en insérant le code reçu par SMS dans la barre de confirmation. Une fois cette étape confirmée, ajoutez les informations du bénéficiaire : le nom et son relevé d’identité bancaire IBAN. Après vérification des informations, saisissez le montant à envoyer et faites le transfert.

Une fois le transfert effectué, le bénéficiaire recevra les fonds de façon instantanés. Ce versement est rapide, car le bénéficiaire et l’envoyeur des sous font partie de la même banque. Autrement dit, nous sommes en présence d’un virement interne. Si le bénéficiaire ne fait pas partie de la même banque que la vôtre, le transfert sera compliqué. Cherchez à savoir si vos banques font partie du même espace économique. Les virements externes prennent plus de temps à aboutir. Cependant, ils sont réalisables même les weekends ou tard dans la nuit.

Le service de transfert de fonds entre deux comptes qui ne sont pas d’une même banque est facturé. Il coûte la plupart du temps 1 euro. Le prix de ce service dépend également de la région d’envoi. Pour ceux qui résident dans le nord de la France, le service est gratuit.  Le service est facturé à 1 euro pour les habitants et résidents parisiens, les habitants et résidents de la Nouvelle-Aquitaine et les habitants et résidents du Languedoc-Roussillon.

La réalisation d’un transfert entre deux personnes n’appartenant pas à la même banque

Il existe de nos jours plusieurs moyens pour réaliser un transfert d’argent de façon rapide. Ses moyens diffèrent de ceux qu’utilisent les banques. Il s’agit des leaders PayPal et Paylib.

  • PayPal

PayPal est une société américaine dont le service de paiement se déroule uniquement et totalement en ligne. Le but de sa création est d’aider les opérations financières sans passer par les banques importantes. Cette entreprise compte plus de 125 millions d’utilisateurs. Ce chiffre très hallucinant prouve combien de fois, ce moyen de paiement est utile.

  • Paylib

Quant à Paylib, il est un service de paiement en ligne qui vient de faire son entrée sur le marché des transferts. Tous les services proposés par cette entreprise se font uniquement en ligne. Ce service travaille en commun avec plusieurs banques françaises comme : BNP Paribas et le Crédit Agricole. Pour posséder Paylib, il faut juste respecter deux conditions. Dans un premier temps, il faut avoir une banque qui travaille avec le service. Dans un second temps, il faut avoir un numéro de téléphone.

Les outils et les matériaux nécessaires pour réussir son ragréage sur plancher bois

Pour réussir son ragréage sur un plancher en bois, il faut disposer des bons outils et matériaux. Voici une liste non exhaustive de ce dont vous aurez besoin :

• Un nettoyant pour sols : avant toute chose, il faut bien nettoyer le plancher en éliminant toutes les impuretés qui peuvent y adhérer.
• Une ponceuse : elle permet d’aplanir la surface du plancher et ainsi faciliter l’accrochage du mortier autolissant.
• Un primaire d’accrochage : cette couche préalable favorise l’adhérence entre le support (le plancher) et la chape de ragréage.
• Le mortier autolissant : c’est le matériau principal utilisé pour effectuer un ragréage. Il doit être choisi en fonction des caractéristiques du support à traiter (environnement intérieur ou extérieur, usage intensif ou occasionnel).
• Des talochons ou une règle en aluminium droite : ces outils servent à étaler le mortier uniformément sur la surface à traiter.

Il est aussi recommandé de porter des gants ainsi qu’un masque pour se protéger contre les poussières dégagées par le ponçage et lors de la manipulation du mortier.

Réaliser un ragréage sur un plancher en bois nécessite une certaine préparation mais reste toutefois accessible aux bricoleurs amateurs soucieux d’obtenir un résultat satisfaisant.

Les erreurs à éviter lors de la réalisation d’un ragréage sur plancher bois

Il y a certainement des erreurs à éviter pour réussir son ragréage sur un plancher en bois.

La première erreur est de ne pas bien préparer la surface du plancher. Effectivement, si celle-ci n’est pas propre et exempte de toute impureté, le mortier ne pourra pas adhérer correctement à la surface.

La deuxième erreur est d’appliquer une quantité insuffisante de primaire d’accrochage. Cette étape est cruciale car elle permet l’adhérence entre le support (le plancher) et la chape de ragréage. Si vous avez fait ce choix, votre mortier risque alors de se fissurer ou de se décoller avec le temps.

La troisième erreur couramment commise lorsqu’on réalise un ragréage sur un plancher en bois est l’utilisation d’un mortier inadapté au support. Cela peut entraîner aussi des fissures ou une mauvaise adhésion du mortier.

Dernière erreur, mais non des moindres : l’étalement incorrect du mortier autolissant sur la surface à traiter. Il faut être particulièrement vigilant dans cette phase afin que tout soit uniformément réparti sans créer d’inégalités qui engendreraient des problèmes futurs.

Effectuer un ragréage sur un plancher en bois demande une certaine technicité ainsi qu’une bonne dose de minutie, mais reste accessible aux bricoleurs amateurs souhaitant obtenir un résultat professionnel chez eux !