Comment soigner les plantes naturellement ?

2

L’invasion d’acariens sur les plantes est un véritable fléau. Au moment où nous remarquons nos plantes infestées, il est généralement trop tard : les acariens se sont déjà bien installés. En fait, ils sont si petits que pour les distinguer, il faut qu’ils soient nombreux, très nombreux… C’est quand on voit leurs toiles parmi les plantes que l’on se rend compte de leur présence. Et pour s’en débarrasser, bonjour la cuisine… et pour une bonne raison, 7 générations sont possibles. Mais ne paniquez pas ! Voici quelques conseils naturels pour éliminer les acariens dans le jardin ou les plantes d’intérieur.

D’où viennent les acariens ? Pourquoi attaquent-ils mes plantes ?

Tout d’abord, il faut savoir que les acariens poussent très rapidement au-delà de 20 °C. Ne mesurez pas plus d’un millimètre. Ceux qui se nourrissent de matière végétale sont appelés phytophages. Sachez qu’une faible humidité (humidité) leur est favorable. Bref, ils adorent la chaleur et des endroits secs.

Lire également : Où placer les orchidées ?

Quels sont les dommages qu’ils causent ?

Les dommages causés par les acariens sont nombreux :

  • Microbits sur les plantes : petits points blanchâtres, jaunes ou gris sur les feuilles.
  • Jaunir puis sécher les feuilles, qu’elles se nourrissent du jus.
  • Moins de chances de fructifier.
  • La mort est possible pour certaines espèces.
  • De plus, ils attirent d’autres parasites, ravageurs, mais pas leurs prédateurs !

A voir aussi : Comment réparer une tige d'orchidée cassée ?

Quelles sont les solutions naturelles pour les acariens ?

Vous pouvez commencer par la prévention en évitant ces mouvements :

  • Évitez l’excès de changements d’azote ou d’engrais tels que les engrais, le sang séché, les engrais organiques ou synthétiques. Si vous voulez apporter de l’engrais, il doit être naturel (p. ex. compost).
  • Une température trop élevée
  • Ne placez pas vos plantes près d’une source de chaleur.
  • N’utilisez pas d’insecticides, car en décimant leurs ennemis naturels en faisant un usage excessif, vous permettez la propagation des acariens.

Des mouvements naturels pour s’en débarrasser :

L’objectif est de rendre leur habitat inhospitalier. Comme mentionné ci-dessus, les acariens adorent l’air sec et chaud. Vous pouvez donc :

  • Vaporisez régulièrement de l’eau sur vos plantes. Les acariens n’aiment pas l’humidité.
  • Vaporisez une préparation naturelle à base d’ail très efficacement contre les insectes nuisibles. Vous trouverez la recette ici.
  • Intégrez un prédateur naturel, phytoseiulus persimilis ou neoseiulus fallacis, que vous trouverez dans le magasin de jardinage. Un autre prédateur des acariens est la coccinelle noire aux antennes jaunes.
  • Plantant de l’aneth ou de la coriandre en grande quantité, ces herbes rejettent les acariens.
  • Dans le jardin : Promouvoir les auxiliaires en semant des bandes de fleurs ou des prairies fleuries, en plantant des haies rurales et en installant des tas de bois.
  • Pour les plantes d’intérieur, réduisez la température.
  • En hiver : Enlever les œufs et les larves en faisant passer de l’huile de colza sur les troncs à des fins de prévention.

L’acarien devient une véritable attaque du verre, tout comme les araignées rouges, les insectes, les pucerons, les araignées microscopiques, etc. Cependant, l’utilisation d’un insecticide chimique contre ce parasite est évitée. Même si les insectes envahissent le beau feuillage de votre plante, les acaricides chimiques seront évités. Protégez vos plantes en amont de cet insecte et restez en contrôle biologique.